Break my heart again (Finneas)

Ecouter Break my heart again: https://youtu.be/u9iaS8LjLJw


Finneas O’Connell

Compositeur, interprète, chanteur, producteur… Finneas O’Connell et sa sœur Billie Eillish ont été plusieurs fois récompensés aux Grammys Awards en 2020.

Né en 1997, il apprend la musique et la composition avec sa mère, actrice et musicienne. On a aussi pu voir ses talents d’acteur dans la série Glee et avec sa mère dans le film Life inside out. Il a aussi eu le privilège de composer pour le prochain James Bond, No time to die.


Break my heart again ou comment faire un tube avec 4 accords ?

Parue en 2018, cette chanson est écrite à l’origine pour Piano et Chant. Son succès réside sans doute beaucoup dans le dosage de l’intensité mélodique et rythmique, en lien avec les paroles, ce qui permet de maintenir l’intérêt de l’auditeur. Bien sûr, le rapport entre basse et mélodie joue toujours un rôle important.


L’harmonie

A-7, D7, GM7 et E-7 : tout est dans ces 4 accords des 4 mesures de l’introduction qui seront utilisés tout au long du morceau. Soit les degrés II V I VI de SOL majeur, mais ces accords sonnent plutôt en MI mineur aeolien (naturel), puisque E-7 est le dernier des 4.

En effet, la mélodie tourne elle aussi souvent autour de la note MI et toutes les carrures de 4 mesures finissent par MI à la mélodie (et à la basse). De plus, l’enchaînement de D7 à GM7 ne sonne pas vraiment ici comme un enchaînement V vers I puisqu’il n’y a pas de véritable résolution des notes FA# et DO (d’ailleurs dans l’introduction le DO monte au lieu de descendre). On est donc bien dans de la musique modale typique de la pop.


La mélodie

Il y a principalement 3 phrases mélodiques de plus en plus aiguës et rythmiques: on pourrait réduire la première aux notes: MI, FA# et RE, FA# et RE, MI… la 2ème : MI, LA, SI, MI… et la 3ème qui est celle du refrain et le climax de la chanson: DO, DO, SI, MI.

Remarquons aussi que le rapport entre basse et mélodie est, à chaque fois, moins « tendu » sur le premier et le dernier des 4 accords.


Comment réaliser le Piano et le Chant à la fois?

Pour ceux qui (comme moi) ne chantent pas, on peut se demander comment jouer à la fois le chant et l’accompagnement et créer une « rythmique » intéressante, un accompagnement de la mélodie qui ne soit pas que des accords plaqués…


On a donc 3 voix à faire sonner : la basse, l’accompagnement et la mélodie du chant. Mais comment savoir ce qu’on peut conserver et ce qu’on doit modifier de la version originale ?


Pour l’introduction, pas besoin de modifier les 4 premières mesures, les accords plaqués conviennent parfaitement et permettent même d’entretenir un certain suspense…

Dans la version originale, on trouve aussi un accompagnement en arpèges par groupe de 3 doubles croches que j’ai décidé de conserver. Il a fallu lui apporter toutefois quelques aménagements pour qu’il puisse être joué uniquement par la main gauche (puisque la main droite sera occupée par le chant). Noter aussi le petit contrechant qui apparait dans les doubles croches à la main gauche à partir de la mesure 13 (sur A-7 et D7: SI, LA, SOL, FA# et sur GM7 : LA, SOL, FA# et E-7 : FA#, SOL, FA#, MI).


Remarquons aussi la difficulté de jouer des groupes de 3 doubles croches à la main gauche tout en gardant le feeling binaire à la main droite, surtout au niveau de l’accentuation (bravo Lila!).


Pour l’accompagnement entre l’introduction et l’arrivée des doubles croches, il fallait trouver un arrangement à la fois moins rythmique que les doubles croches mais plus fournit que de simples accords plaqués pour faire monter progressivement la tension musicale. C’est la disposition fondamentale, quinte et accord à la main gauche sur un rythme de croches qui permet cette transition (mesures 5 à 8).


Il y aussi l’arrangement dans lequel main gauche et main droite produisent ensembles la rythmique (une sorte de « 3ème main ») avec ajout de la neuvième de l'accord qui descend en mouvement conjoint (juste en dessous de la tierce de l’accord).


Et la main droite ?

Autre question : comment étoffer ou épaissir au piano une mélodie initialement écrite pour le chant et lui donner plus de volume ? On utilise les notes de l’accord en cours, notamment des doublures de cette mélodie à la tierce ou à la sixte lorsqu’elles correspondent à des notes d’accords ou de passage.

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Portishead

Ecouter It’s a fire : https://youtu.be/ZKZCIeGDsmU C’est au début des années 90, dans une agence pour l’emploi de la région de Bristol (Somerset, Royaume-Uni) que le DJ Geoff Barrow et la chanteuse Be

It's a fire, Portishead

Listen to It’s a fire : https://youtu.be/ZKZCIeGDsmU It’s a fire follows a ABA’B form. It is an ode to freedom and truth. It describes the feelings of someone who’s trying to reveal herself as she re

Coldplay

Ecouter Trouble : https://youtu.be/GLnGToqKgq4 Coldplay s’est formé à Londres à la fin des années 90 autour de Chris Martin et du guitariste Jonny Buckland. Ils empruntent alors le nom de Coldplay à u