Diversité des styles: une nécessité?

 

Etant des instruments polyphoniques, le Piano et la Guitare ont été conçus pour jouer plusieurs notes en même temps. C’est pourquoi ils ont chacun un répertoire solo (et d’ensemble) abondant dans la plupart des styles de musique. Mais chacun de ces courants musicaux possède ses propres types de notations.

Les points forts du « Classique »: lecture et instrument

 

Par exemple, dans la musique dite « Classique » les partitions sont toujours très détaillées. Même les indications d’expressions sont notées. Il est important de trouver un point commun avec le texte pour être créatif, crédible et "engagé" dans une interprétation pleinement assumée (le choix du tempo, les variations de tempo, les accents, nuances, articulations…). Mais il n’y a que très peu de place pour l’improvisation ou la composition (ce qui ne sera pas le cas pour nous puisque des exercices d’écriture sont prévus!).

Pour jouer un morceau « Classique » il faut donc savoir lire les figures de rythmes et les hauteurs de note dans les principales clefs (Sol pour la Guitare, Fa et Sol pour le Piano). Mais lire la musique de manière fluide et rapide peut paraître difficile au départ et même parfois constituer un véritable obstacle.

Limites du « Classique »: des musiciens « assistés » ?

Paradoxalement, bien lire la musique peut aussi devenir une solution de facilité au bout de quelques années, voir un handicap qui affaiblit l'élève s’il n’a aucune compréhension de ce qu’il lit et joue. A terme, un musicien uniquement « Classique » qui ne s’intéresse pas à l’analyse musicale ou à l’écriture aboutira à un décalage important entre une technique de jeu de très haut niveau et un potentiel musical réel très faible.

Il sera incapable de reproduire une chanson qui passe à la radio, et dont la partition sera certainement introuvable ou alors notée avec des symboles d’accords type notation Jazz (et donc illisible pour lui).

Musiques Jazz, Variété…: une meilleur connaissance des accords, une moins grande technicité instrumentale

 

Les musiques dites « actuelles » utilisent justement cette notation type «grille de Jazz du Real-book »: ne sont alors notés que la mélodie (en clef de sol) et les noms des accords qui l’accompagnent (par ex : G#-7b5, C#7alt…).

 

Pour jouer les standards de Jazz, il faut donc connaître ces noms d’accords et les notes qui les composent. Il faut aussi savoir comment réaliser un petit arrangement pour Guitare ou Piano solo avec ces accords et cette mélodie (par exemple comme je l’ai fait avec Minor differences).

En réalité, quelque soit son instrument, pour être complet un musicien aura besoin de jouer un peu des 2 principaux styles: les musiques « Classiques » parce qu’on écrira jamais aussi bien que Bach, Mozart ou Chopin et les musiques dites « actuelles » parce qu’on ne peut pas être qu’un Juke-Box temporel ambulant!